Actualités Huiles Essentielles

Pour dénuer vos muscles, mettez de l’huile essentielle !

Françoise Couic-Marinier, Docteur en pharmacie, nous partage ses conseils pour améliorer la récupération musculaire après l’effort avec les huiles essentielles.

Docteur en pharmacie, Françoise COUIC-MARINIER, la récupération musculaire par les huiles essentielles

Comment agissent les huiles essentielles sur mes muscles ?

Les huiles essentielles sont des concentrées d’une partie de plantes aux principes actifs très puissants. Seules ou mélangées à une huile végétale, elles pénètrent très facilement dans la peau avant de se diffuser jusqu’aux muscles et avoir une action In situ. Selon les besoins lors de la récupération sportive, on utilisera leurs différentes molécules naturelles pour décontracter, relaxer et oxygéner.

Mon top 4 des huiles essentielles « musculaires »

  1. La Gaulthérie odorante ou couchée pour son effet anti-inflammatoire aspirine- like.
  2. Le Lavandin Super pour son effet relaxant et antidouleur.
  3. La Menthe Poivrée pour son effet froid.
  4. Le Romarin Camphré pour chauffer.

> J’ai des courbatures de folie après l’effort, je prends laquelle ?

Lors de la récupération musculaire, si il y en a une à utiliser parmi les nombreuses huiles essentielles, c’est l’huile essentielle de Gaulthérie (couchée ou odorante). On là trouve un peu partout. Sa principale molécule est le salicylate de méthyle qui est un dérivé de l’aspirine, elle va fluidifier le sang. Pour cela, le muscle s’en trouvera mieux oxygéné. Grâce à ce nouvel apport sanguin riche en O2, il se relâchera. Deux gouttes suffisent dans une crème ou une huile végétale pour avoir un effet décontracturant.

> Je peux employer plusieurs huiles essentielles en synergie ?

Oui. Vous avez la possibilité d’en utiliser jusqu’à trois ou quatre (plus n’est pas recommandé). Vous pouvez mettre 2 à 3% de chaque que vous ajouterez dans une huile végétale.

> J’emploie les huiles essentielles de quelle façon ?

  • En massage, idéalement, je les mélange avec des huiles végétales (arnica, sésame, noyau d’abricot…). Je masse (ou je me fais masser ! ) pendant 5 minutes les parties concernées avec :
    • 2 gouttes d’huiles essentielles de Romarin Camphré diluées dans 20 gouttes d’huiles végétales de Sésame avant l’effort. Ou 2 gouttes d’huiles essentielles de Menthe Poivrée diluées dans 20 gouttes de Macérât huileux d’Arnica.
  • Dans mon bain ? Sachant que les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. Diluez-les dans une grosse noisette de gel douche, l’équivalent d’une petite dosette de café. Dans une eau à 37°C, elles vont très vite pénétrer à travers la peau. Pour un bain détente après une séance de sport le soir ou pour des douleurs musculaires, :
    • 10 gouttes d’huiles essentielles de Lavandin Super très apaisant pour les muscles et l’esprit.
> Je respecte des précautions d’emploi : 
  • Avant de les utiliser, je teste dans le pli du coude. J’attends 20 min pour vérifier si je ne suis pas allergique.
  • Je fais attention à la Gaulthérie qui est contre indiquée si je suis sous anticoagulant, allergique à l’aspirine ou hémophile.
  • J’évite de m’irriter la peau, je ne les utilise pas pure, et je les mélange à des huiles végétales.
  • Je me lave bien les mains au savon après m’être massé.
  • Je ne me frotte pas les yeux avec notamment la Menthe Poivrée. Sinon je vais pleurer comme une Madeleine.
  • Je ne me les injecte pas.
  • Je vérifie que ne suis pas (ou que la personne massée soit) sous anticoagulant, hémophile ou allergie à l’aspirine (Gaulthérie)

L’Huile essentielle de Gaulthérie couchée 

L’huile essentielle de Gaulthérie couchée (Gaulthérie procumbens) est un décontractant musculaire, un grand anti-inflammatoire et antalgique. 10ml de cette huile essentielle correspond à 14g d’aspirine car elle contient un ester le salicylate de méthyle proche dérivé de l’acide acétylsalicylique ou aspirine. Elle est la référence pour soigner tous les soucis musculaires, à partir du moment où elle n’est pas contre indiquée (hémophilie, allergie à l’aspirine, prise d’anticoagulants). Elle est contre indiquée en période de grossesse et d’allaitement et chez l’enfant de moins de 12 ans.

L’Huile essentielle de Lavandin Super 

L’Huile essentielle de Lavandin Super (Lavandula burnatii var. super) est un décontractant musculaire efficace. Elle est couramment utilisée dans le milieu sportif, en massage avant les compétitions. En effet, elle décontracte le muscle et le prépare en douceur grâce à ses propriétés apaisantes et relaxantes musculaires, cardiaques et cérébrales. C’était la principale huile essentielle employée lors des Jeux Olympiques de Pékin, en Chine, en 2008. L’huile essentielle de Lavandin Super l’est aussi très souvent dans le milieu hippique. Par contre, elle est toutefois déconseillée en période de grossesse et d’allaitement, en cas d’asthme ou d’épilepsie et chez l’enfant de moins de 3 ans.

L’Huile essentielle de Romarin Camphré 

L’Huile essentielle de Romarin Camphré (Rosmarinus officinalis ct camphre) est une alliée précieuse et tonique du sportif, utilisée pour décontracturer les muscles, les préparer à l’effort ou pour neutraliser une crampe. Elle est toutefois contre-indiquée en période de grossesse et d’allaitement, en cas d’asthme ou d’épilepsie et chez l’enfant de moins de 12 ans. 

L’Huile essentielle de Menthe Poivrée 

L’huile essentielle de Menthe Poivrée (Mentha piperita) a un effet réfrigérant et anesthésiant puissant. Elle peut être mis à profit en cas de douleur aggravée par le mouvement ou lors d’un choc . Elle est, comme l’Huile essentielle de Romarin Camphré, contre- indiquée en période de grossesse et d’allaitement, en cas d’asthme ou d’épilepsie et chez l’enfant de moins de 6 à 12 ans.

Une idée de formule à faire soi-même : Préparation à l’effort.

Avant chaque entraînement (jusqu’à 2 fois par jour), je me masse vigoureusement les muscles qui seront sollicités en les pétrissant avec 10 gouttes du mélange suivant : 

90 gouttes d’Huile essentielle de Lavandin super, 90 gouttes d’Huile essentielle de Gaulthérie couchée, 60 gouttes d’Huile essentielle de Romarin camphré et une quantité suffisante pour 50ml d’Huile végétale d’abricot (ou Calophylle inophylle).

Lutte contre les courbatures et la fatigue musculaire.

Pour une récupération optimale après l’effort, il convient de procéder à des massages et étirements sans douleur accompagnés d’une hydratation suffisante. Par ailleurs, le port de bas de compression favorise également la récupération.

Je peux me détendre pendant 10 minutes dans un bain assez chaud où j’ai mélangé : 

10 gouttes d’Huile essentielle de Gaulthérie couchée, 10 gouttes d’Huile essentielle de Lavandin Super, une base neutre pour un bain avec une quantité suffisante pour 3 cuillères à soupe (soit 45ml).

Pour une bonne récupération musculaire après l’effort, j’opère des pressions avec mon huile de massage. Ensuite, je masse plus profondément en pétrissant et en empaumant bien tout le muscle. De plus, le rythme doit être bien lent, afin de drainer toutes les toxines et d’évacuer l’acide lactique. Ces formules sont contre- indiquées chez les femmes enceinte ou allaitante, les enfants de moins de 12 ans, les sujets hypertendus et les personnes sous anticoagulants

Sportez vous bien !

Françoise Couic-Marinier 

Sportifs : le guide complet des soins naturels

>> Biblio : Sportifs : le guide complet des soins naturels